Peu après avoir écrit au sujet du lien spécial entre la course et l’alcool (et la bière en particulier), je suis tombé sur 2 articles au sujet de bières faites spécialement pour les coureurs. Je me devais donc d’écrire une suite.

On voit bien que la course à pieds est à la mode en ce moment : il y a des coureurs partout tout le temps (à Londres, c’est carrément fou), les évènements de course à pieds battent leur record de participation chaque année et beaucoup de villes ont récemment créé leur marathon ou leur 10k. On voit aussi que la bière, et la bière artisanale en particulier, est en train de faire son retour depuis quelques années : pas un jour ne se passe sans qu’on entende parler d’une micro-brasserie qui vient d’ouvrir, et les vieilles brasseries sont en pleine renaissance.

Ce n’est donc pas une surprise si la course et la bière finissent par se rencontrer. Ça devait bien arriver : des gens ont fait des bières pour les coureurs ! Comme tu t’en doutes, elles sont toutes les deux sans alcool, ce qui est un peu triste mais se comprend.

La première est brassée par Erdinger et s’appelle Erdinger Alkoholfrei [en] et l’auteur de Men’s running semble enthousiaste à son sujet [en], mais pour ma part je suis mitigé. D’accord, elle est isotonique, ne contient que 125 calories par demi-litre, possède plein de bonnes vitamines et plein de choses bonnes pour ton poil. Mais malgré le fait qu’elle est brassée sous le Reinheitsgebot (le décret allemand sur la pureté de la bière), ils semblent réticent à l’appeler bière et préfèrent l’appeler « boisson sans alcool », ce qui me paraît louche. J’ai l’impression que c’est juste un nouveau type de marketing pour de la simple bière sans alcool qui a souvent le goût de pisse d’âne (non pas que j’ai déjà goûté de la pisse d’âne) . Cette saveur c’est Buckler [fr], beurk. Et je me rends compte maintenant que la photo qui illustre mon dernier billet au sujet de l’alcool est une photo de cette boisson là, alors je me sens sale. Mais je parle trop vite et il faudrait que je l’essaye pour former une opinion définitive.

Mikkeller Energibajer

Mikkeller Energibajer – All rights reserved to Mikkeller

La deuxième est Energibajer de Mikkeller [en] et je suis beaucoup plus enthousiaste à son sujet. Tout d’abord, Mikkel Borg Bjergsø (fondateur de la brasserie Mikkeller brewery) la défend magnifiquement sur Munchies [en]. Le language marketing et la description sont beaucoup plus séduisants pour un amateur de bière comme moi : « Au nez, un mélange de pêches, d’abricots et d’un légère note d’herbes. Au goût, elle a un corps léger et plein du pamplemousse des houblons, avec un finish rafraîchissant ». Celle-ci aussi a des vitamines et plein de bonnes choses pour ton petit corps, mais elle a l’air bien plus goûteuse. Encore une fois, il me faudrait la goûter pour me faire une opinion définitive, j’espère pouvoir écrire un article à ce sujet bientôt !