Comme tout le monde, j’ai des secrets inavouables et t’es sur le point d’en découvrir un : j’ai créé un jeu de geeks basé sur la course à l’époque où je n’aimais pas courir. OK, je vois que je t’ai perdu, donc on retourne en 2004. À l’époque, à New York, un groupe d’étudiants a créé Pac-Manhattan, « un jeu urbain à grande échelle qui utilise la grille de la ville de New York pour recréer Pac-Man, le jeu qui a fait sensation dans les années 80 ». Touche-à-tout et moi sommes tombés amoureux du concept et attendions avec impatience que les yankees rendent leur logiciel publique pour que nous puissions jouer. Mais le logiciel n’est jamais sorti et la vie a repris son cours.

En 2007, j’ai réactivé le projet et j’ai décidé de développer le logiciel moi-même. J’ai rassemblé une douzaine de cinglés et on a créé Pacmanalyon. Même si on n’étaient pas vraiment des coureur, on a envahi les rues de Lyon, où j’habitais à l’époque. Je ne vais pas rentrer dans les détails des règles (tu trouveras tout sur le site web). Tu dois juste savoir que Pac-Man doit parcourir toutes les rues dans les limites de la carte et obtenir le meilleur score. Bien sûr, il doit éviter d’être touché par les fantômes, et quand il mange une pastille jaune il devient invincible et peut dévorer les fantômes. Ouais, c’est juste le jeu du loup pour les grands. Sauf qu’on couraient plus vite et on se déguisaient avec des costumes ridicules.

Pac-Man Lyon - Photo Brice Robert

Pac-Man Lyon – Photo avec l’aimable autorisation de Brice Robert (tous droits réservés)

L’astuce est que chaque coureur est téléguidé par téléphone mobile. N’oublie pas que le jeu a été conçu au début des années 2000, donc pas de GPS ni de smartphone ou d’app. C’était résolument low-tech et les contrôleurs communiquaient toutes les infos du QG avec de bons vieux téléphones Nokia. Si c’était à refaire aujourd’hui, je referais exactement pareil, parce que la moitié du fun du jeu vient de la communication entre le QG et les coureurs. L’autre moitié du fun est de courir, si t’en es capable (ce qui n’était pas mon cas à l’époque).

Mate donc la vidéo que Papa Musique a montée avec les rushs que j’ai pris sur mes rollers. T’as le droit de te marrer: