Tout juste une semaine avant ma première course sur 10k, mes Altra One 2, ma seule paire de chaussures à l’époque, ont craqué après à peine 200 kilomètres parcourus. Je les aimais vraiment bien mais je ne voulais pas acheter la même paire et risquer à nouveau de les péter après un mois d’utilisation. Et puis je voulais continuer mon chemin vers les chaussures minimalistes, mais pas trop vite. Je me suis donc tourné vers mon encyclopédie des chaussures : le Rital Taiseux.

Il est super fan de Merrell et pour mon prochain pas vers la course minimaliste (désolé pour le jeu de mots pourri) il m’a conseillé les Merrell Bare Access 4 pour une bonne transition. Elle sont zero-drop (pas de différence de hauteur entre le talon et les orteils), ne pèsent que 181 g par chaussure, ont une semelle de 13,2 mm (la moitié des Altra One 2) et un amortissement raisonnable (8 mm) pour un coureur qui démarre dans le minimalisme. Mais le plus important est qu’elles sont magnifiques et qu’elles sont rouges ! Encore plus cool : la couleur s’appelle « Molten Lava » (lave en fusion) bonjour Anakin Skywalker. Et elles en jettent au moins autant en noir (here come the Men in Black).

Je n’ai eu qu’une semaine pour m’habituer à ces chaussures avant ma course, ce qui n’est pas vraiment conseillé. Mais dès le premier essai elles étaient vraiment confortables, et même si mes panards larges comme des bateaux se sentaient un peu à l’étroit au début, je les ai tout de suite aimées. À ma grande surprise, j’ai aussi aimé le fait qu’il y ait peu d’amorti et que je sente mieux le sol qu’avec ma paire précédente. Et puis elles sont rouges quoi.

Bon, j’avais toujours un peu peur pour ma course, parce qu’après mon premier essai sur 5 km, je sentais plus mes mollets qu’avec mes Altra. C’était parce que ces nouvelles chaussures me forçaient à adopter une technique correcte. Ça m’a un peu inquiété parce que je n’étais pas sûr de pouvoir courir 10 km sans ressentir une souffrance intolérable aux mollets. Mes inquiétudes se sont dissipées après ma deuxième sortie (5 km) et ont complètement disparues après ma troisième sortie : j’ai couru 11 km sans la moindre douleur. Ah oui, est-ce que j’ai pensé à te dire que ces pompes sont vraiment belles en rouge ?

Le jour de la course, j’étais excité comme une puce (avoir du matos neuf met toujours la patate) et je n’ai pas ressenti de douleur non plus. J’ai établi mon premier record sur 10k, avec 47 mn 01 s, ce que je considère comme plutôt bien pour une première course. Je suis convaincu que j’ai fait ce temps grâce à ces magnifiques chaussures rouges (oui, elles sont rouges).

Récemment, j’ai changé pour des chaussures encore plus minimalistes, mais je garde toujours un souvenir affectueux pour ces Bare Access. Elles sont vraiment confortables, je ne me souviens pas avoir eu des problèmes d’ongles noirs avec, et elles sont bien plus solides que les Altra. Et juste au cas où tu n’aurais pas bien compris ce qui est vraiment important pour une bonne paire de chaussures : il faut qu’elles soient rouges.