Je t’avais promis que je râlerais, tu vas pas être déçu. Cet article aurait pu être écrit par Papi Ronchon lui même (s’il parlait français).

Je ne suis pas un expert de la course donc je vais souvent me documenter en ligne et le plus souvent, les sources sont en anglais. J’utilise aussi des apps sur mon smartphone et mes gadgets et la langue par défaut est l’anglais. En bref : le monde de la course est majoritairement anglophone, ou plus précisément Britannique et Américain. Ah, les États-Unis et le Royaume-Uni, les deux seuls pays du monde qui continuent à utiliser leur vieux système impérial de mesures (même si le Royaume-Uni fait doucement la transition vers le système métrique). Allons droit au but : le système impérial n’a aucun sens, même pour ceux qui l’utilisent tous les jours !

Ici, la plupart des gens connaissent leur poids en stones et livres. Il y a 14 livres dans une stone, les raisons de cette absurdité dépassent mon entendement. Bon, admettons que je pesais 14st 1lbs et que maintenant je pèse 12st 6lbs, il va me falloir un putain de doctorat pour calculer combien de poids j’ai perdu ! Entre parenthèses, c’est vraiment débile d’avoir choisi « lb » comme abréviation pour « livre » (« pound » en anglais). Ces unités sont stupides, c’est officiel. En effet la définition légale de la livre est maintenant basée sur le système métrique : 1 livre pèse 0,45359237 kilogrammes !

C’est le même bordel pour mesurer sa taille : il y a douces pouces dans un pied, ce qui ne marche réellement que pour une fillette qui chausse du 47. En plus, c’est pas du tout précis : si je dis que je mesure 5 pieds 1pouce, je peux mesurer entre 179cm et 182cm. Malgré tout, ici au XXIe siècle, les gens utilisent encore ce système barbare.

C’est quand on cherche à comprendre les unités de distance qu’on se rend compte de l’étendue de cette folie. Parmi tous les britanniques auxquels j’ai demandé, aucun n’a été capable de me dire combien il y a de pieds et de yards dans un mile. Pour info, il y a 5,280 pieds ou encore 1,760 yards dans un mile. Par exemple, un marathon fait 26,219 miles soit 26 miles et 385 yards. Wow, tout simplement sidérant. Et ne parlons pas des unités intermédiaires comme les chains et les furlongs, parce que personne n’a ne serait-ce qu’une vague idée de leur mesure.

Malgré tous, les coureurs utilisent ce système absurde, règlent leur balance sur stones/livres, saisissent leur taille en pieds/pouces dans leurs apps de course, et comble du comble, comptent leurs distances en miles et planifient leur vitesse en minutes par mile. Même pour préparer des courses comme un 800m, un 1500m, un 5km ou un 10km. C’est vraiment la norme ici : les plans d’entrainement et les générateurs de plans d’entrainement [en] vont te cracher tes vitesses d’entrainements en unités impériales et n’offrent même pas la possibilité de convertir en métrique, les coureur et les coachs emploient les mêmes unités inutilisables en club. Bordel. De. Merde.

Ce système est grotesque, il faut l’abandonner ! Sache que même si j’ai l’intention de devenir citoyen britannique, je ne l’utiliserai jamais pour courir et certainement pas sur ce blog.

Mètre étalon

Mètre étalon – Par Alain Bachelier